Lassay-les-Châteaux

×

Message d'erreur

Warning : "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? dans include_once() (ligne 1387 dans /home/clients/www/petitescites/includes/bootstrap.inc).

Une commune, trois châteaux

“Depuis Alençon, j’ai vu Lassay, charmante petite ville demi-sauvage, plantée tout au beau milieu des chemins de traverse, qui a trois vieux châteaux, dont deux admirables que j’ai dessiné. Le troisième n’a plus que quelques ruines situées au milieu des arbres les plus beaux et les plus farouches du monde”, écrivait Victor Hugo à sa femme en 1836.

Ancienne place forte médiévale située entre le Maine et la Normandie, la commune doit son nom à la rivière qui coule à son flanc, et parce qu’elle compte plus d’un château : le château fort, celui de Bois Thibault et celui de Bois Frou, tous trois reliés par un sentier d’interprétation de la légende du Roi Arthur. Il faut dire que le premier habitant de Lassay, l’ermite Fraimbault, au VIsiècle, inspira la création du personnage littéraire de Lancelot du Lac, chevalier du roi Arthur. L’église actuelle, construite par l’architecte Godin en 1859, en remplacement de l’ancienne chapelle du couvent des Bénédictines, en porte son nom. S’élevant sur un éperon granitique naturellement défensif, le château fort, fleuron de l’architecture militaire du XVsiècle, domine la ville et se mire dans l’étang. Il est le seul en France à avoir conservé son architecture d’origine avec ses huit tours, ses courtines, sa barbacane à deux étages et son châtelet. 

La richesse architecturale de la cité s’étend à tout le cœur de ville édifié en granit local, doté de façades en front bâti et de petites ruelles parallèles à l’artère principale. Chapelle, conciergerie, grenier à sel, logis, maisons marchandes, auberge, sont autant de témoignages de l’importance de cette cité marchande au Moyen Âge. En déambulant dans Lassay, se découvrent aussi le jardin d’inspiration médiévale et la roseraie aux trois cents fragrances.