Aubigny-sur-Nère

×

Message d'erreur

Warning : "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? dans include_once() (ligne 1387 dans /home/clients/www/petitescites/includes/bootstrap.inc).

Une cité écossaise entre Berry et Sologne

Aubigny-sur-Nère est une ville dynamique, qui a su conserver un centre historique commerçant et accueillant, où il fait bon découvrir un patrimoine dense empreint de l'histoire écossaise.

Fondée à l’époque gallo-romaine d’une villa implantée sur les bords de la Nère, elle se développe surtout à partir du XIIème Siècle lorsque Philippe Auguste fait édifier un château sur motte et des fortifications percées de 4 portes.

L’histoire écossaise d’Aubigny commence pendant la Guerre de Cent Ans. En 1423, Charles VII donne les terres d’Aubigny à Jean Stuart de Darnley pour le remercier de l’avoir aidé à combattre les anglais. Pendant près de 250 ans, la cité albinienne vit à l’heure écossaise, laissant un héritage encore omniprésent de nos jours. Les Fêtes franco-écossaises annuelles, le whisky et même le pipe band  local sont entre autres les témoins de l’appartenance de la ville aux Stuarts.

Le patrimoine visible aujourd’hui encore rappelle la prospérité de la ville du temps des Stuarts. En effet, impossible de passer à côté du centre-ville et de ses Maisons à pan de bois (reconstruit  grâce aux Stuarts après l’incendie de 1512), du château des Stuarts de style Renaissance démarré également au XVIème Siècle.

Aubigny revint à la couronne de France en 1672 lorsque la lignée des Stuarts fut éteinte. Louis XIV l’offrit à Louise de Kéroualle, favorites de Charles II d’Angleterre, qui œuvra beaucoup pour la ville, notamment en agrandissant le château et faisant créer les Grands Jardins à un disciple de Lenôtre ; ceux-ci deviendront la propriété de la ville. Le duc de Richmond, son petit-fils, qui hérita de la ville, n’y revint que pour chasser dans ses forêts. Ses biens sont séquestrés à la Révolution, puis la ville acquit le château et ses jardins en 1812 ; il accueille aujourd’hui la mairie.

Forte de sa situation entre Berry et Sologne, Aubigny-sur-nère est aujourd’hui une ville dynamique, qui a su conserver un centre historique commerçant et accueillant, où il fait bon découvrir un patrimoine dense empreint de l’histoire écossaise.

Centre d'interprétation de l'Auld Alliance

Vous souhaitez comprendre l’Auld Alliance ? Les liens d’amitié qui unissent la France et l’Écosse vous intriguent ? Vous vous demandez pourquoi Aubigny-sur-Nère organise des Fêtes Franco-Écossaises et est appelée la Cité des Stuarts.. ?

Venez visiter le Centre d’Interprétation de l’Auld Alliance dans le Château des Stuarts pour en savoir plus… Ouvert depuis le 13 Juillet 2019, le Centre d’Interprétation de l’Auld Alliance propose de découvrir cet aspect important et pourtant méconnu de l’histoire de France. Signé à Paris le 23 Octobre 1295 entre Philippe Le Bel et John Balliol, ce traité lie la France et l’Écosse dans leur lutte contre l’Angleterre. Durant 265 ans, elle est invoquée à plusieurs reprises sans que jamais Français et Écossais ne se défaussent. En 1421, à la tête d’un corps expéditionnaire Écossais, le seigneur John Stuart de Darnley rejoint les armées royales du dauphin Charles (futur Charles VII) et pulvérise les anglais à la bataille de Baugé. En remerciement, le futur roi lui octroie la seigneurie d’Aubigny.

Entre 1517 et 1543, son descendant, Robert Stuart fait construire le château qui porte son nom, édifice qui aujourd’hui, abrite le Centre d’Interprétation de l’Auld Alliance. Il aide à la reconstruction de la ville d’Aubigny à la suite d’un terrible incendie qui détruit la ville en 1512. À travers l’épopée de 3 des membres de la famille Stuart et de Louise de Kéroualle à qui l’on doit l’embellissement du château et les jardins de style « Le Nôtre », découvrez cette histoire Franco-Écossaise et le lien avec la ville d’Aubigny-sur-Nère.

Grâce à un ensemble d’outils écrits, visuels, multimédia, revivez les heures fastes de cette union qui se scella sur les champs de bataille et les liens culturels qui en découlèrent.

Enfin, prolongez votre visite en partant à la découverte de la ville via une application mobile.

Fêtes Franco-Ecossaises