Saint-Calais

Saint-Calais_les halles_credit J.-P. Berlose

Une cité sur les bords de l'Anille

A mi-chemin entre le Maine et le Vendômois, Saint-Calais, petite ville sarthoise, possède un riche patrimoine religieux, profane, naturel et culturel. Le charme de cette petite cité ne vous laissera pas indifférent.

Tout commença sur ces terres au VIe siècle, lorsque Saint-Karileph, un ermite venu d'Auvergne, s'installa pour y construire une abbaye bénédictine. Jaloux de la fortune de l'abbaye, le Comte du Maine décida, au XIe, de bâtir un château dont il ne reste aujourd'hui que les vestiges de la motte féodale dans les hauts de la cité. Sur les bords de l'Anille un jardin de style médiéval restitue un peu de cet atmosphère.

Après la Révolution française, l'abbaye fut démantelée, faisant place à une cité de style hausmannien aux rues régulières, construite autour de l'église gothique et des rives de l'Anille. La ville connaît un véritable essor au XIXe siècle avec la construction de nombreux bâtiments publics : la Halle aux grains réalisé par Eugène Landron, le tribunal et son style néoclassique mais aussi le pôle culturel et administratif qui vit le jour en 1889 avec le premier musée-bibliothèque de la ville en présence de Charles Garnier, architecte de l'Opéra de Paris