Brûlon

Brûlon_1 © J.-P. Berlose

Brûlon, berceau de la communication moderne

Berceau de la communication moderne, Brûlon se veut vivante et historique. Sitôt quittée la route, voici la mairie, sa place et ses commerces, au fond l’église majestueuse, à gauche la masse herbue de la motte féodale.

Brûlon est depuis vingt siècles un centre très vivant dont l’histoire se lit dans son patrimoine. Le site de la motte a connu un établissement gallo-romain, une nécropole mérovingienne, un château-fort féodal, le premier télégraphe... Dès le XIsiècle et jusqu’au milieu du XIXsiècle, Brûlon est partagé en deux bourgs : le bourg castral autour de l’ancienne halle et le bourg prieural autour de l’église, reliés par un cordon de maisons le long de l’actuelle rue de l’église-rue du pavé. L’église est remarquable par son chœur du XIsiècle et sa très grande nef d’un seul tenant sans bas-côtés. Le prieuré a été reconstruit au XVsiècle en même temps que la maison natale des frères Chappe, inventeurs du télégraphe optique et précurseurs de la téléphonie moderne. De belles maisons de maître (XVe-XVIIIsiècles) bordent les alentours de la motte et la rue de l’église. 

Le XIXsiècle a vu mener une opération d’urbanisme de type haussmannien rare pour une ville de cette taille : un nouveau centre est construit en seulement quelques années avec une halle-hôtel de ville, une grande place et cinq rues rayonnantes, d’où son allure très homogène. Brûlon offre de nombreuses promenades dans les beaux paysages de ses trois vallées et ses hébergements variés et insolites invitent à la halte, ou davantage…