Longny au Perche

×

Error message

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in include_once() (line 1387 of /home/clients/www/petitescites/includes/bootstrap.inc).
Longny_au_perche©pascal_flamand.jpg

Ancienne baronnie du Perche

Erigée à partir du XIème siècle autour d’un château, à la croisée de deux grands axes de circulation, Longny-au-Perche a dû sa prospérité à l’industrie du fer et au commerce. La cité en garde la mémoire et présente un bâti homogène typiquement percheron, de qualité, traversé par trois rivières et dominé par les flèches de son église et de sa chapelle, joyau de la Renaissance. C’est aussi un haut lieu de la gastronomie avec ses confréries et ses concours.

Le nom de Longny apparaît très tôt dans l'histoire du Perche. Guillaume Baron de Longny participe glorieusement à la première croisade (1056 - 1099).

L'hôtel de ville est construit sur l'emplacement d'un ancien hôtel-Dieu fondé en 1300 et rétabli en 1774 par M. Boisemont, baron de Longny au Perche, dont les armes figurant à la clé de l'arcarde centrale ont été adoptées par la ville de Longny. Les treize arcardes en plein cintre, reposant sur des piliers alternant brique et pierre, forment les halles au rez-de-chaussée. Élevées au XVIIIe siècle, elles supportent un étage réaménagé en mairie et en salle des fêtes, le siècle suivant.

La chapelle Notre-Dame-de-Pitié est une des plus belles chapelles Renaissance du Perche. Construite en haut d'une impressionnante volée de marches au sortir de la ville, sur la route qui relie Longny à Mortagne, elle est un haut lieu de pèlerinage pour le Perche tout entier (Sainte Patrone du Perche) et visitée par de nombreux Anglais. Dans le cimetière avoisinant, repose le poète et conteur Percheron Charles Pitou (1849-1927).

L'église Saint Martin bâtie à la fin du XVIe siècle sur la Grand-Place contient de beaux autels latéraux provenant de l'abbaye du Val-Dieu, à quelques kilomètres. L'église est aussi agrémentée de fenêtres flamboyantes, d'une belle tour carrée Renaissance, avec statues de cette époque. Sa voûte en bois décoré, qui était recouverte depuis le XIX ème siècle d'un enduit a pu être restaurée, tout comme son bel orgue ouvragé, d'une qualité de son exceptionnelle. Un cadran solaire est toujours visible sur la face sud de la tour du clocher de l'église.

La villa Jumeau, construite en 1866 par Émile Jumeau, directeur de l'usine de Montreuil en région parisienne qui fabriqua les célèbres « bébés Jumeau », ravissantes poupées de porcelaine aujourd'hui encore connues dans le monde entier et très recherchées par les collectionneurs. Sa façade classique en pierres de taille, son toit à la Mansart décoré d'œils-de-bœuf ouvragés, son grand parc planté de beaux arbres, agrémenté d'une glacière, traversé par la rivière que surplombe un pont ouvragé en font un des monuments préférés des Longnyciens qui l'appellent le « château Jumeau ».

Des maisons anciennes à colombages sont visibles dans la rue Gaston-Gibory et la rue de l'Église, ainsi que, rue de l'Église, une très belle maison en pierre de roussard. Le Vieux Logis, situé au bord de la Jambée, présente une architecture originale avec un escalier à double révolution.

La Jambée parcourt la ville : une cascade de grande hauteur est visible rue du château. Non loin de là, elle alimente la roue d'un beau moulin ancien. Partout de vieux lavoirs ou de petits ponts qui relient les maisons aux rues par dessus la rivière rappellent sa présence.

Entre 1905 et 1909, le marquis de Ludre fait construire le nouveau château, dans le style XVIème siècle, au bord d'une magnifique pièce d'eau (à la place des immenses fossés de l'ancien château). La grille d'honneur du château est visible depuis la place. Si l'industrie fut très prospère de l'antiquité jusqu'à nos jours, Longny au Perche reste le centre d'une région d'élevage, de cultures et de forêts.